Ange BEUQUE s'est laissé contaminer très tôt par les vibrations de la fiction, bien des années avant qu'il entreprenne à son tour de sensibiliser des enfants à la richesse de leur imaginaire. 


Devenu professeur des écoles dans la capitale des Gaules, il y supervise, en spectateur conquis, l'éclosion fragile de jeunes esprits, et recueille quotidiennement des fragments de fantaisies enfantines pour s’en inspirer.

Féru de formats courts, il a eu le plaisir de remporter le prix Zadig de la nouvelle policière et de contribuer à diverses anthologies de science-fiction, fantasy et fantastique, composant : 


 * un fantôme victime de sa vie comblée (Nutty ghosts)

* un dieu réduit au rang de démarcheur (Villes et merveilles)

* une ville trop moderne pour s'accommoder de ses cimetières (Villes du futur)

* une colonie lointaine au bord de la crise de nerf (L'espace, lieu d'utopies)
 
* une meurtrière trahie par son intime mélodie (Otherlands soundtracks)

* un archiviste prisonnier d'une montagne de papier (AOC 53


et bien d'autres créations...

 
Il aime particulièrement se jouer du temps, qu'il s'agisse de

 * le remonter pour constater que le futur influence parfois le passé (Paradoxes temporels)

* lui infliger un traitement de choc paradoxal pour tenter de le restaurer (Nutty time travel)

* concevoir un protocole permettant de le dilater à volonté (Poussières de temps)

* ou monétiser nos moments d'égarement (Temps mort).


Il s'est également lancé dans l'aventure de la littérature au format numérique avec

* "Un professeur imaginaire", une série de fantasy (application Rocambole)

* "Les murmures des cages closes", une mini-série de fantasy (application Rocambole)

* "La malédiction" (application Readiktion), une histoire interactive dont vous ne serez jamais le héros.