Inestimable

Lorsqu'une société propose de convertir nos moments de désœuvrement en monnaies sonnantes et trébuchantes, nombreux sont ceux qui y voient l'affaire du siècle. Mais quelle est la valeur exacte de ces temps qui semblaient n'en avoir aucune ?

"Une légende raconte que les temps mort, ces instants suspendus qui nous laissent, flottant, aux marges du présent, sont en réalité des interstices dans le tissu lâche de notre réalité. C'est par leur biais que nos ancêtres nous observent, en nous arrachant temporairement à nos courses de fond quotidiennes."

Le prix de la résilience

Dans le futur, les nanotechnologies compensatrices permettront de contrebalancer certains handicaps. Mais une jeune athlète découvrira que le regard de la société n'évolue pas toujours au même rythme que les progrès scientifiques.

"Après quelques minutes à tourner autour du pot, le doyen avait lâché la raison de son exclusion dans un souffle, comme on se libère d'un fardeau : suspicion de dopage nanotechnologique...

― Ce n'est que temporaire, bien sûr... tenta-t-il de se justifier. Juste le temps d'effectuer quelques vérifications. Remettre les choses à plat, s'assurer que votre situation ne menace pas l'équité de la compétition."

Singularités encapsulées

Dans le Hangar, des milliers de programmeurs s'affairent sans compter, motivés par la perspective des festivités rituelles du dimanche soir. Mais que faire lorsque toutes les semaines en viennent à se ressembler ?

"Car cette semaine de labeur acharné se concevait principalement à l'aune du dimanche soir, sanctuarisé au niveau national et dévolu à d'intenses festivités. Les villes se muaient en gigantesques fêtes à ciel ouvert où le chant, la danse, les déguisements, les plaisirs charnels et les consommations les plus diverses étaient favorisés."

Des fantômes dans la cité

Dans les villes du futur, les morts continuent à sillonner les rues sous forme d'hologrammes. Leur présence et leurs réactions sont régies par algorithmes. Pourtant, l'un d'eux sort de son rôle en prédisant un attentat. Faut-il le croire ?

Pour chaque revue achetée au format papier, deux euros seront reversés à l'association Sea shepherd France.

"Dès l'aube, les rues étaient envahies de fantômes. Si leur présence n'avait plus rien d'inhabituel, leur concentration était sans précédent : ils étaient si nombreux qu'il ne restait plus un seul espace libre pour circuler. Dans la cité tout entière, ils constituaient un tissu si dense qu'il fallait forcément leur passer au travers pour se déplacer."

Eros, Chronos et Thanatos

On a déjà vu voyageurs temporels plus consciencieux : de Rethondes aux falaises de Moher, ces deux-là semblent mettre un point d'honneur à se faire remarquer partout où ils passent. C'est à croire que les paradoxes ne leur font pas peur ! A moins que...

"Depuis notre dernière rencontre, j'ai réussi à me faire engager sur le bateau de Christophe Colomb et je sabotais le cap dès que j'en avais l'occasion, se vanta-t-elle. Au moins, cet imbécile a réellement accosté en Inde..."

Les indissociables

Et si les morts ne mouraient pas tout à fait ? Si quelque chose de leur conscience hurlait au secours, sans que personne ne l’entende ? Personne, sauf le petit Tom, qui doit convaincre sa mère puis le monde entier qu’il ne souffre pas d’hallucinations. À moins que… .

Cette nouvelle s'est classée 3ème ex aequo au concours de nouvelles Visions du futur 2019.

"Interpellée par une telle incongruité, elle poussa timidement la porte et ne tarda pas à découvrir son petit garçon, allongé sur la poitrine d'un défunt qu'il ne connaissait pas, l'enlaçant sous les regards pétrifiés d'une famille en état de choc."

L'infime flétri

"Comment tiens-tu à moi ?" Lorsqu'un jeune homme se lance sur les routes du monde pour trouver une réponse appropriée à la question de son aimée, il est loin d'imaginer l'ampleur du périple qui l'attend.

"Après de longs mois d'extractions acharnées, il était finalement parvenu en un point suffisamment profond pour dénicher un parfait primitif. Fourbu, il avait brandi le A comme un trophée, convaincu que l'obtention de cette pionnière faciliterait la conquête des autres lettres."

À l'abordage, moussaillons !

Dans les salles de classe du futur, chaque élève est équipé d'un terminal individuel qui lui permet de poursuivre le travail même en l'absence du professeur. Mais comment réagiront-ils en cas d'attaque par un mystérieux hacker ?

" Ce n'est qu'en constatant que leurs smartphones affichaient désormais les mêmes icônes chatoyantes qu'ils comprirent que leur classe subissait une attaque informatique, et qu'ils devraient l'affronter seuls."

Hybrischronie

Et si les femmes avaient œuvré de longue date à établir un rapport de force favorable vis-à-vis de leurs congénères masculins ? Quelles auraient été leurs moyens d'action, et pour quelles conséquences ? Bienvenue dans une Histoire alternative... ou pas.

"Menées par Marie-Madeleine, elles avaient profité de son isolement dans le désert pour lui demander des comptes. Insatisfaites des apologues vaseux qu'il invoquait en guise de justification, elles l'avaient châtré sans autre forme de procès avant de jeter son organe génital aux cochons."

Neurotoxicité du bouquinage

Dans le futur, les livres sont devenus des objets de mort, toxiques ou explosifs. C'est du moins ce que doivent enseigner les professeurs à leurs élèves, sous peine d'attirer la méfiance de l'institution...

Les droits d’auteurs du recueil seront reversés à l’association Apprentis d’Auteuil qui œuvre depuis 1866 à améliorer l’accès à l’éducation et à la formation des plus démunis.

"Le professeur enroula sa main dans un chiffon et s’avança d’un pas vif vers la table de son élève. Il recouvrit intégralement l’objet et le transporta précautionneusement jusqu’au coffre massif encastré dans le mur – non sans avoir préalablement jeté un coup d’œil à la dérobée sur le titre."

Sisyphe de papier

Une mémoire exceptionnelle, le sens de l'ordre... et des talents de spéléologue : Eiphyss a toutes les qualités requises pour son travail d'archiviste. Car dans cet univers particulièrement procédurier, parler d'une montagne de paperasse n'est pas une figure de style...

"Il ne résista pas à la tentation d'en prélever quelques spécimens au hasard. Régulation impériale des traites elfiques, convention d'utilisation d'une hache de jardinage dans une copropriété de la capitale, verbatim d'une réunion houleuse entre trois naïades au sujet de l'acidité des rivières, décret contre l'haleine matinale des trolls des cavernes ainsi qu'un traité de deux-mille-cent-quatre-vingt-treize millions de pages relatif à l'usage de la sorcellerie en milieu urbain..."

TOM story

Les objets connectés ont envahi nos maisons et se livrent à d'incroyables ballets sitôt que nous avons le dos tourné. Mais s'ils ne prévoient nullement de se soulever contre les humains, ils semblent en avoir hérité quelques travers embarrassants.

"Le petit robot prit son mal en patience et répéta docilement sa sollicitation à intervalles réguliers, jusqu'à ce que le Régulateur consente à accepter ce signal. Le nouveau venu fut prié de décliner son modèle, son numéro de série, son fabricant, son année d'assemblage, sa composition, l'indicatif de son brevet et l'adresse de son revendeur avant d'être autorisé à nouer la connexion.
"

Au-delà de l'abysse

Les mers et les océans ont disparu sans crier gare, isolant paradoxalement les continents. Mais un couple s'est mis en tête de construire un étrange véhicule qui doit lui permettre de renouer avec l'esprit pionnier de leurs aïeuls.

Les droits d'auteurs sont reversés à l'association CETASEA pour la protection des mammifères marins.

"Lorsque les marins avaient remarqué les premiers que le niveau de l'océan avait baissé, nul ne les avait crus. Les premières alertes étaient restées lettres mortes, d'innombrables « experts » montant au créneau sur tous les canaux pour attester de l'impossibilité d'un tel phénomène. Certains, placés devant l'évidence des relevés côtiers, plaidèrent pour un reflux conjoncturel."

Optimisation symbiotique

Un consultant s'efforce de répondre à une sollicitation de la mairie un peu particulière : optimiser cet affreux cimetière qui jure dans une ville si moderne.

Cette nouvelle s'est classée 2ème du prix Écrire la ville 2018.

"La mise en espace semblait avoir été dirigée par un aveugle désorienté, les stèles avaient été disposées sans aucun souci d’harmonie, les allées de gravier étaient d’une tristesse à pleurer. Quant aux pierres tombales, elles juraient par leurs courbes grossières, leurs hauteurs disparates et leurs couleurs ternes. C’était à croire que rien n’avait jamais été entrepris pour donner envie aux visiteurs de revenir.
"

Protocole Tempestatis

Un procédé révolutionnaire permet à chacun d'accélérer ou ralentir sa perception du temps. Mais quand la jalousie et la frustration s'en mêlent, gare au drame !

"Enfoncée dans un fauteuil aux couleurs criardes, elle offrait le spectacle saisissant de son visage creusé et de ses postures inadaptées. Il fallait repérer ses infimes soubresauts musculaires pour acquérir la certitude qu’elle vivait : en l’état, elle évoquait davantage un cadavre momifié par l’attente."

Car nos secrets sont traversés de silences

Lorsqu'une fratrie est décimée, un homme qui se tenait reclus à l'écart du monde décide de mener l'enquête, aiguillé par l'incroyable pouvoir de percevoir l'intime mélodie que chaque être émet à son insu. Il lui faudra pour cela surmonter les dissonances et ne pas se laisser ronger par la cacophonie.

"Il profita du temps dévolu à la bénédiction du corps pour remonter l'allée. A l'approche des bancs réservés à la famille, il distingua sans peine l'air émis par Cristobal Krawjcek, une cantilène usée et monotone, dont la trame était logiquement semblable aux échos étouffés qui s'échappaient du cercueil. Car le squelette résonnait encore quelques temps après la mort de cette prosodie qui l'avait si longtemps animé. Comme si l'âme s'accrochait par habitude. N'était-ce pas pour l'apaiser que la plupart des cultures accordaient une si grande place au chant dans les cérémonies funèbres ? "

Les inaccomplis

On s'attend intuitivement à ce qu'un fantôme souffre d'une frustration ou d'une culpabilité qui l'empêche de mourir tout à fait. Mais que faire lorsque celui qui vous apparaît ne semble pâtir que d'une vie trop comblée ?

"Écoutez, l'un dans l'autre, même en admettant que je ne sois qu'un produit de votre imagination, vous avez tout intérêt à faire ce que je vous demande. Sauf bien sûr si vous préférez ma compagnie jusqu'à la fin de votre existence..."

Les leurres de l'immuabilité

Si une clairière était dotée de conscience, quels sentiments aurait-elle à l'égard de ses occupants ? Les aimerait-elle, ou tenterait-elle de les chasser ? Et comment percevrait-elle la course du temps et la valse des mortels ?

"Ce ne fut d'abord qu'une tension entre le mouvement et l'immuabilité, lorsque la clairière paisible se troubla d'une agitation inhabituelle. Les flux imperceptibles de la terre, les frémissements du vent entre les troncs et le babil du ruisseau à proximité s'agglomérèrent par effet d'entraînement.

Ce fut ensuite un sentiment diffus d'étonnement lorsque des arbres furent abattus, des bosquets défrichés, des minéraux manipulés et des rondins assemblés pour donner corps au cabanon. Quelqu'un prenait possession de la clairière et entendait s'y installer."

Aux horizons insolubles de la rémission

Tout voyageur temporel le sait : lorsqu'on se risque dans le passé, gare à l'infime perturbation qui peut entraîner, par effet papillon, l'effacement de notre réalité. A priori, le danger est moindre lorsqu'on se cantonne à explorer le futur. Et si celui-ci, contre toute attente, était en mesure d'influencer rétroactivement le passé ?

"Il arriva juste à temps pour assister à la prise d'assaut de son foyer par une escouade vindicative. Il crut un instant s'être trompé d'époque, mais la vue du calendrier écarta cette hypothèse. Ce n'est que lorsque leurs slogans devinrent audibles, entre deux coups portés contre sa porte d'entrée, qu'il comprit pourquoi ses agresseurs en avaient après lui."

L'avènement des Intouchables

Pas facile d'affronter la vie lorsqu'on souffre d'une aversion pathologique pour l'acte de toucher. Pourquoi ne pas ériger ce trouble singulier en argument électoral ?

"Faites-vous donc partie de ceux qui croient que le froid inocule directement le rhume et la grippe ? Ou que la peste noire aurait commis autant de dégâts sans la concentration néfaste des villes ? Toucher est un acte primitif, je dirais même préhistorique. Devons-nous réellement supporter la moiteur putride des interactions à l'ère des droïdes ? Les germes à l'ère des détergents ? L'haleine à l'ère des messageries électroniques ? "

Les dogmes invisibles

Lorsque le nombre de personnes qui croient en eux s'effondre jusqu'à menacer leur existence, les dieux ancestraux n'ont d'autre choix que d'en passer par le porte-à-porte comme de vulgaires démarcheurs.

"Rendu à la rue, il se dirigea mécaniquement vers l'immeuble suivant, sur lequel les gemmes volcaniques utilisées pour renforcer les fondations jetaient un somptueux halo rougeoyant. Hélas, l'accès à la résidence était barrée par un otoroshi, engagé par la copropriété afin de protéger les riverains des voleurs et des démarcheurs."

L'inéluctable désagrégation de la chimère par les blattoptères

Quel plus grand rêve, pour un humain, que d'établir une colonie loin de notre Terre nourricière ? Gare, toutefois, à ne pas laisser consumer l'utopie par les difficultés prosaïques, au risque de pousser l'unique psychologue de l'expédition au bord du burn-out.

"Je vous garantis personnellement que ce morceau d'écorce vient d'un sapin terrestre, souffla-t-il tel un conspirateur. Vous pouvez le garder, mais ne dites surtout pas aux autres que vous en possédez un… c'était mon unique exemplaire."

La veilleuse

Pourquoi la petite fille laisse-t-elle systématiquement traîner des jouets sous le lit d'hôpital de sa mère ? Et pourquoi s'agace-t-elle à ce point lorsque les infirmières les ramassent ?

"Ce soir-là, le père et l'enfant mangèrent en silence. Le sommeil se refusa longtemps à Aelys : elle craignait que ses installations soient de nouveau découvertes, laissant sa mère sans défense. Que se passerait-il si la bête attaquait en son absence ?"

Des voix impénétrables

Le mouvement Singularis a accédé au pouvoir au terme d'une campagne révolutionnaire articulée autour du slogan « pour que la différence devienne la norme ». Mais est-il réellement possible de ne jamais enfreindre l'injonction à se singulariser ?

"Lorsque les forces de l'ordre, engoncées dans leurs uniformes fraîchement tirés de bains de teinture aléatoires, se présentèrent à son bureau, le jeune homme leur opposa un regard de profonde perplexité. Comment lui, citoyen consciencieux et homme de devoir, qui s'acquittait de ses fonctions au Ministère de la contre-contre-façon avec un zèle obsessionnel, pouvait-il s'être attiré les foudres du régime Singularis ?"

Une valse clandestine

Bienvenue dans une société dystopique où le nombre trois, facteur de chaos et d'instabilité, est proscrit. La cellule familiale elle-même ne se conçoit qu'à deux. Jusqu'au jour où un couple attend un enfant...

"Jusque là, le mal-être et les troubles alimentaires chroniques de son épouse avaient fourni un alibi parfait à ses nausées et ses pertes d'appétit. Ce n'est que lorsque son ventre avait commencé à s'arrondir que Sarah avait fait le lien avec les vieux récits, et donné une interprétation tout à fait différente de ses symptômes."

Corvitae

Malheur ! Le corbeau du village a brutalement cessé ses dénonciations anonymes ! C'est toute une communauté désœuvrée qui fera corps pour lui redonner le goût de la délation...

"Car en dépit de quelques écarts fantaisistes, le corbeau se révélait la plupart du temps parfaitement renseigné. Son exigence et sa fiabilité participèrent largement de sa bonne réputation. Il se montrait sévère, mais juste. On lui savait gré de n'avoir ni victime privilégiée ni bouc-émissaire : tout le monde était logé à la même enseigne."

Les  299.792.458 vies d'Alhazen

Un physicien avait rêvé d'être le premier homme à augmenter la vitesse de la lumière ; il ne parviendra finalement qu'à la ralentir. Que faire d'une invention certes unique en son genre, mais dont nul ne voit vraiment l'utilité ?

"Désarçonné, Tom avait multiplié les expériences, convaincu de pouvoir tirer parti de cet échec retentissant. C'est ainsi qu'était né le Temporisateur – il détestait cette dénomination, popularisée par un journaliste avide de titre percutant – au sein duquel les photons se déplaçaient si lentement qu'il leur fallait six mois pour passer d'un sas à l'autre."

Ce qu'il advient des dinosaures...

... et de ceux qui s'égarent à proximité des trous noirs.

Lorsqu'un bolide d'origine inconnue passe à proximité de la Terre, l'humanité se consume d'anxiété. Et pour cause : celui-ci semble résolu à détruire le soleil... Une nouvelle couronnée par le 1er prix de la catégorie Hard-science à l'occasion du festival Geekopolis 2015.

" Simultanément, les premiers clichés un tant soit peu détaillés révélèrent le subterfuge : l’objet céleste n’était constitué ni de roche, ni de glace, mais d’un alliage inconnu qui formait une sorte de carapace, aggloméré de façon à simuler l’apparence d’un astéroïde. Et ce bolide massif de nature totalement inconnue fonçait désormais droit sur la Terre."

Une cicatrice de graphite

Chaque nuit, un petit garçon s'astreint au même cérémonial : il se relève dans le plus grand secret et tente de passer la nuit debout, un dictionnaire posé au sommet de son crâne. Et s'il était possible de ne plus grandir ?

Cette nouvelle a reçu le 1er prix du Muséum de Toulouse.

"Lors de ses premières tentatives, il n'avait pu s'empêcher de toiser le lent écoulement du temps. L'épreuve ne s'en était avérée que plus difficile – car, quand on le regarde fixement, le temps, ce grand timide, a une fâcheuse tendance à s’immobiliser."